Blog
Tout savoir sur la Clause de non Concurrence dans un Pacte d’Associés
5 mins

Clause de non concurrence dans vos pactes d’associés : bonne ou mauvaise idée ?

Publié le
10/6/24

TOC Example

La contrathèque

Accédez gratuitement à nos modèles de contrats et templates

Imaginez-vous, vous avez consacré temps, énergie et ressources à développer votre entreprise, mais que se passe-t-il si un associé clé décide de partir pour lancer sa propre entreprise concurrente ? C'est là qu'une clause de non-concurrence bien rédigée entre en jeu.

Avec une rédaction réfléchie et une gestion appropriée, la clause de non-concurrence dans un pacte d’associés peut devenir un instrument juridique essentiel si vous cherchez à protéger la propriété intellectuelle et les intérêts commerciaux de votre startup. 

Mais attention, toutes les clauses de non-concurrence ne se valent pas. 

Dans cet article, nous allons explorer les critères essentiels de validité de ces clauses, pour que vous puissiez protéger efficacement les intérêts de votre startup.

Quels sont les 3 critères de validité d’une clause de non concurrence ? 

La clause de non-concurrence est une clause dans un contrat (pacte d’associés par exemple) qui interdit à un associé ou à un dirigeant de la startup de se livrer à des activités concurrentes ou similaires pendant une certaine période après son départ de l'entreprise. 

En pratique, elle vise à empêcher les associés de tirer profit de leurs connaissances et relations commerciales acquises au sein de la startup pour créer ou rejoindre une entreprise concurrente.

Une clause de non-concurrence, même si elle est incluse dans un pacte d'associés, doit respecter trois conditions cumulatives pour être valide : 

  • elle doit être proportionnée aux intérêts légitimes à protéger
  • elle doit être limitée dans le temps
  • elle doit être limitée dans l’espace (Cass, 30 mars 2022).

Attention, la situation se corse dans une situation particulière : le salariat. En effet, si le signataire de la clause de non concurrence du pacte d’associés est à la fois associé et salarié de l’entreprise, une condition supplémentaire est prévue. Il faut que la clause de non concurrence du pacte d’associés comporte une contrepartie financière. 


Rédiger une clause de non-concurrence efficace 

Une clause de non-concurrence bien rédigée peut aider à préserver vos actifs vitaux en empêchant les associés ou les dirigeants de quitter l'entreprise et de rejoindre directement un concurrent, ou de créer une entreprise concurrente. 

Voici nos trois recommandations pour réussir ce challenge haut la main. 

Personnalisez la clause en fonction de votre entreprise 

Chaque startup est unique, il est donc important d'adapter la clause de non-concurrence en fonction des caractéristiques spécifiques de votre entreprise, de son secteur d'activité et de ses objectifs commerciaux.

Définissez clairement les activités ou secteurs d'activité concurrentiels auxquels la clause s'applique. 

Expliquez clairement dans la clause les raisons légitimes pour lesquelles la non-concurrence est nécessaire pour protéger les intérêts commerciaux de votre startup. Cela peut inclure la protection de vos secrets commerciaux, de votre clientèle ou de votre savoir-faire.

Soyez transparents avec vos collaborateurs 

Assurez-vous que les associés ou les dirigeants de votre startup comprennent pleinement les termes et les implications de la clause de non-concurrence avant de signer le pacte d'associés.

Évitez les formulations vagues et assurez-vous que la clause est suffisamment détaillée pour être comprise par toutes les parties concernées.

Faites-vous accompagner par un avocat spécialisé 

Consultez un avocat spécialisé en droit des affaires pour vous assister dans la rédaction de la clause de non-concurrence. Un professionnel juridique expérimenté peut vous fournir des conseils personnalisés en fonction des besoins spécifiques de votre startup et vous aider à éviter les pièges juridiques potentiels.

Nos avocats spécialisés en droit des affaires peuvent vous aider à rédiger une clause de non-concurrence qui protège efficacement les intérêts de votre startup tout en respectant les lois et réglementations en vigueur.

Non respect de la clause de non concurrence dans un pacte d’associés : les sanctions 

Le non-respect d'une clause de non-concurrence dans un pacte d'associés peut entraîner plusieurs sanctions. Voici quelques-unes des conséquences possibles :

Dommages et intérêts 

Le non-respect de la clause de non-concurrence peut conduire à une obligation de verser des dommages et intérêts à la partie lésée. Ces dommages et intérêts sont généralement calculés en fonction du préjudice subi.

Injonction 

La partie lésée peut demander au tribunal d'émettre une injonction interdisant à la personne en infraction de poursuivre ses activités concurrentielles.

Résiliation du contrat 

En cas de violation grave et répétée de la clause de non-concurrence, le pacte d'associés peut être résilié, entraînant potentiellement le départ de l'associé fautif de la startup.

Clause pénale 

Le pacte d'associés peut prévoir une clause pénale spécifiant une somme d'argent à verser en cas de non-respect de la clause de non-concurrence. Cette somme peut être exigible immédiatement en cas de violation.

Il est essentiel de noter que la validité et l'applicabilité de la clause de non-concurrence dépendent souvent de sa formulation et de sa proportionnalité par rapport aux intérêts légitimes de l'entreprise. Il est donc recommandé de consulter un avocat spécialisé en droit des affaires pour une évaluation précise de la situation et des options disponibles.

Foire aux questions (FAQ) 

Comment se libérer d’une clause de non concurrence ? 

Il faut négocier pour trouver un compromis. Pour se libérer d'une clause de non concurrence dans un pacte d'associés, il faut généralement obtenir l'accord unanime des autres associés pour la modifier ou la supprimer. 

La clause de non-concurrence dans les statuts : bonne ou mauvaise idée ? 

Tout dépend de vos objectifs. Il est courant de retrouver une clause de non concurrence dans les statuts de SAS. Toutefois, il faut savoir qu’une clause de non concurrence dans les statuts est plus contraignante car elle s'applique automatiquement à tous les associés, tandis qu'une clause dans un pacte d'associés peut être plus flexible car elle nécessite souvent un accord spécifique entre les parties.

Existe-il une clause de non-concurrence pour les personnes morales ? 

Oui. Il est possible d'inclure une clause de non-concurrence dans le pacte d'associés d'une startup, même pour les personnes morales. Cependant, pour être valide, cette clause doit être raisonnable en termes de durée, de zone géographique et de domaine d'activité concerné.

Souvenez-vous, en respectant les conditions de validité de la clause de non concurrence dans un pacte d’associés, personnalisation, transparence et accompagnement professionnel sont les clés pour tout prévoir correctement. Pour des conseils sur mesure et une assistance juridique spécialisée, n'hésitez pas à faire appel à nos experts en droit des affaires. Protégez votre startup aujourd'hui pour assurer son succès demain.

L'abonnement juridique illimité pour les entrepreneurs

Fonds publics, conflit d'associés, mise en conformité RGPD, M&A, contentieux : découvrez toutes nos offres conçues pour les startups. 

Nos autres articles